Login

Transport

Le Burundi est conscient d’occuper une position stratégique par rapport aux différentes communautés économiques (CEAC, COMESA, CEPGL, EAC) et que pour le moment, le gros de ses importations et exportations passent par la route. Déjà à ce stade, le Burundi s’efforce de servir de plaque tournante dans le commerce de la sous-région (produits en provenance des ports kenyans ou tanzaniens vers l’Est de la RDC).

Transport interne (des personnes et des biens) :

Pour le moment l’Etat, à travers l’OTRACO, participe au transport des personnes en ville comme vers l’intérieur du pays. OTRACO a créé aussi des lignes de transport des personnes vers Kigali, Kampala et Dar es salaam.
Mais les particuliers s’organisent pour créer des agences de transport de personnes en ville et vers les différents coins du pays. Des compagnies burundaises ou sous-régionales investissent déjà le marché de transport des personnes par bus de Bujumbura vers Kigali, Kampala, Nairobi et Dar es salaam. Les créneaux dans ce secteur demeurent multiples et prometteurs.

Le transport des marchandises est un grand marché. Le Burundi importe beaucoup de l’étranger et les denrées transitent par les ports de Dar es salaam et Mombasa.

  • Il faut de gros camions en bon état pour supporter le paysage des collines ;
  • Il faut des camions frigorifiques pour le transport des produits de la pêche ;
  • Il faut des chambres froides pour le stockage des fruits et légumes ;

Transport lacustre

L’objectif est d’arriver à faire du port de Bujumbura un grand centre d’affaires avec une gare et une connexion au réseau de chemin de fer. Le dragage du port de Bujumbura réalisé avec l’appui de la Belgique pour permettre aux grands bateaux d’accoster, augure d’investissements consistants pour doter le pays d’un hinterland national

Les opportunités d’investissements

  • Le renforcement de la sécurité sur le lac par le développement de la communication des moyens de secours.
  • Amélioration du système de chargement automatisé dans le port de Bujumbura et son élargissement aux gros bateaux porte-conteneurs et autres bateaux pour passagers.
  • La réhabilitation des ports de Bujumbura et de Rumonge.
  • Installation d’une chaine de froid au port de Bujumbura.
  • Amélioration des services de transport de passagers et de marchandises sur le lac Tanganyika

Transport aérien

La compagnie nationale Air Burundi (maintenant sans avion en activité) dispose des droits de trafic vers bien des capitales africaines et européennes. Air Burundi vend les billets d’avion et assiste les passagers dans les formalités d’embarquement à l’aéroport international de Bujumbura. Air Burundi cherche à acquérir des avions en leasing.

La société publique SOBUGEA s’occupe de l’assistance au sol des avions passagers et cargo (chargement, déchargement, stockage). Cette grande société a besoin de capitaux et des équipements pour s’agrandir.

Les investisseurs peuvent contacter la direction de la SOBUGEA pour des partenariats (possibilités de devenir des associés).

Opportunités d’exploitation dans le transport maritime

  • Sous exploitation des liaisons au niveau de la sous région (Tanzanie, Ouganda, RDC et Zambie)
  • Réhabilitation et extension des pistes d’aviation, de la tour de contrôle et de l’aérogare
  • Installation d’une chaine du froid à l’aéroport de Bujumbura.