Energie et Mines

Le déséquilibre entre une demande sans cesse croissante en énergie et une production dangereusement stagnante n’a fait que s’amplifier, entraînant des délestages de plus en plus fréquents. Le Gouvernement du Burundi est conscient que l’insuffisance de la production énergétique constitue le tendon d’Achille de l’économie.

La ville de Bujumbura s’est beaucoup agrandie, les habitations modernes, les activités économiques se sont multipliées. De nouveaux centres urbains ou de négoce ont vu le jour à l’intérieur du pays sans parler des infrastructures scolaires, de santé et de communication ou télécommunications.

Pays à la pluviométrie généreuse, aux lacs et rivières intarissables, au vent et au soleil qui ont longtemps justifié cette image grotesque d’un Burundais qui se cache à l’ombre du manguier, le peuple burundais a compris la chance inouïe qu’il a de disposer de tant de sources d’énergie inépuisable et qui ne demande qu’à être exploitée pour le bien du pays .

Opportunités dans l’exploitation hydroélectrique

  • Energie hydroélectrique avec un potentiel commercial inexploité de 300 MW ;
  • Energie géothermale avec un potentiel commercial inexploité de 18 MW sur 6 sites ;
  • Energie magnétique encore inconnue ;
  • Energie éolienne possible aux bords du lac Tanganyika et sur les plateaux ;
  • Grand potentiel pour le développent de l’énergie solaire ;

Mines

Le Burundi possède des ressources minières variées : nickel, phosphates, carbonates, vanadium, calcaire, tourbe. Celles-ci sont essentiellement exploitées de façon artisanale et informelle, les exploitations modernes étant inexistantes. Cette situation est en partie due au manque d'infrastructures, notamment énergétiques suffisants. La crise financière internationale a également eu un impact négatif sur la production minière, qui a fortement diminué en 2009 et 2010 après avoir atteint un pic en 2008.

La structuration et la modernisation du secteur peuvent offrir d'importantes possibilités d'exportation en remplacement des activités artisanales. Une importante valeur ajoutée peut notamment être attendue de l'extraction industrielle du nickel grâce à son cours élevé sur les marchés internationaux. Pour accompagner les investissements dans ce domaine, le Gouvernement a mis en place différents dispositifs incitatifs et a révisé le cadre législatif offert par le Code minier.

Les opportunités d’exploitation minière

  • L’exploitation est encore artisanale, donc une opportunité pour les investisseurs potentiels
  • Quelques conventions minières existent pour la recherche de l’or et du Nickel, mais le marché reste ouvert
  • Des exploitations des hydrocarbures en cours dans le lac Tanganyika