On October 29, 2013, the World Bank presented the 2014 Doing Business Report (DB2014). The preliminary Report that had been submitted to the 2014 Doing Business team had focused onto nine indicators on reforms and regulations aiming at creating additional One-Stop-Shops.

The reforms undertaken on which Burundi scored include starting a business, dealing with construction permits, getting electricity, registering property, paying taxes and trading across borders. These have allowed Burundi to climb up the chart and rank 8th best reformer worldwide and 4th best at the African level. In the overall ranking, Burundi gained 17 places ahead advancing to 140th from the 157th ranking recorded the previous year. Comparing business regulations surveyed 189 economies. Burundi has achieved tremendous progress and is comfortably above the sub-Saharan average (142). Since the setting up of reforms in 2010, Burundi have been performing so well, leaving behind more and more countries (currently 49 including 34 Africans countries), whereas at the very beginning, prior to reforming Burundi stood at the very bottom ranking at 181 out of 183 surpassing only Central African Republic and Chad.

 

In addition, it is worth-mentioning that for the last three years, Burundi ranks among the top reformers worldwide. Burundi is the 9th country that has advanced the furthest toward the frontier in the ease of doing business since 2005 out of 174 economies (indicating improvements over time as compared to their own performance in the areas measured by Doing Business. Burundi is the 2ndcountry that has advanced the furthest toward the frontier in the ease of doing business since 2009 out of 183 economies.

 

 

 

 

 

 

A l’instar d’autres travailleurs tant du secteur public que du privé, le personnel de l’Agence de Promotion des Investissements (API) a répondu présent massivement au défilé du 1er Mai 2014. Fiers des réalisations au profit des investisseurs, ces travailleurs ont manifesté leur joie à travers un thème bien pensé  que l’on pouvait lire sur la banderole: ‘’Le climat des affaires en constante amélioration : une des grandes raisons d’investir au Burundi’’.

Après le défilé, le personnel de l’API s’est rassemblé dans les enceintes de cette Agence pour un rafraîchissement. Le Directeur, Monsieur Antoine KABURA, a profité de l’occasion pour féliciter le personnel des réalisations déjà accomplies et lui souhaiter pleins succès dans la poursuite des activités au programme pour le reste de l’année. Pour Monsieur KABURA, la fête du 1er mai devrait également être une occasion de porter un regard rétroactif pour se féliciter du travail accompli mais également de redoubler d’efforts, toujours animés par un esprit de perpétuelle amélioration des prestations afin de satisfaire les attentes du Gouvernement dans son objectif de servir les investisseurs.

‘’Vous serez jugés aux résultats’’, renchérit Libérat Mfumukeko, ancien et premier Directeur de l’API. Alors qu’il est à la tête de la REGIDESO, il était venu se joindre au personnel de l’API, affirmant que partout où il est, il ne pense qu’aux succès de cette Agence qu’il a vu naître et grandir ; histoire de s’en réjouir. L’actuel Directeur Général de la REGIDESO félicite également l’API puisque les partenaires qui arrivent à son entreprise affirment qu’ils sont passés par l’API et qu’ils ont reçu un accompagnement suffisant dans leur processus d’investir : une autre raison de satisfaction.

La fête du 1er Mai s’est terminée dans une bonne ambiance et l’API était prête à redémarrer avec plus d’ardeur la nouvelle année de travail.

« Pays des Mille et Une Collines» comme on l’appelle, le Burundi est situé au cœur de l’Afrique sur la Crête Congo-Nil, entre l’Afrique Centrale et l’Afrique de l’Est. Le Burundi est au centre des grandes communautés régionales dont la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), la Communauté Economique des Pays des Grands Lacs (CEPGL), le Common Market for Eastern and Southern Africa (COMESA) et l’East African Community (EAC).

Cette intégration confère aux entreprises établies au Burundi à un très vaste marché de plus de 450 millions de consommateurs ! Le Lac Tanganyika, deuxième lac le plus profond au monde avec 320.000 km², offre la possibilité de faire de Bujumbura, Capitale du Burundi, un carrefour commercial idéal au cœur de l’Afrique.

Bujumbura est facile d’accès à partir de tous les aéroports du monde grâce aux vols réguliers des grandes compagnies aériennes. Dans la sous-région, Bujumbura est située à :

  • 25 minutes de vol de Kigali (Rwanda) ;
  • 1h30min de vol de Nairobi et d’Entebbe (Kenya et Ouganda) ;
  • 2 heures de vol de Serengeti et Zanzibar (Tanzanie).

Logo API

Agence burundaise de Promotion des Investissements

Ministère des Finances et de la Planification du Développement Economique

  1. BREVE PRESENTATION DE L’API

L’Agence de Promotion des Investissements (API) est une Agence gouvernementale instituée par le Décret présidentiel N° 100/177 du 19 octobre 2009, dont la mission principale est la promotion des investissements et des exportations.

Ses missions spécifiques sont :

  • Appuyer et assister les investisseurs ;
  • Garantir et octroyer les avantages du Code des Investissements ;
  • Délivrer les certificats d’éligibilité aux exonérations fiscales et douanières prévues par le Code des Investissements ;
  • Améliorer le climat des affaires à travers les réformes ;
  • Promouvoir les investissements locaux et étrangers ;
  • Promouvoir les exportations.

Pour d’amples informations :

Boulevard du 28 Novembre

  1. P. : 7057 BUJUMBURA

Tél : + 25722275996 ou + 25722275997

E-mail :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Internet :www.investburundi.com

  1. guide :www.theiguides.org/burundi

 

  1. MEILLEURES INCITATIONS A L’INVESTISSEMENT DANS L’EAC.

- Exemption de droits sur les importations de biens d’équipement et de matières premières ;

- Exemption de TVA sur les biens amortissables importés et des matières premières destinées à la mise en œuvre d’un projet d’investissement d’au moins 500 millions BIF (385.000 USD) ;

- Crédit d’impôt équivalent à 37% de l’investissement réellement   réalisé ;

- Réduction du taux d’imposition des sociétés de 3 à 5% si 50 à 200 emplois permanents de Burundais ont été crées ;

- Facilitation d’octroi de permis de travail aux investisseurs et aux travailleurs étrangers ;

- Disponibilité des informations pertinentes et actualisées pour les investisseurs et les investisseurs potentiels ;

- Soutien et appui aux investisseurs au cours de l’exécution du projet ;

- Suivi aux investisseurs,

Etc…

 

  1. CLIMAT DES AFFAIRES EN CONSTANTE AMELIORATION

Au mois de Février 2013, une visite des Administrateurs de la Banque Mondiale a effectué une visite à l’Agence de Promotion des Investissements et a salué les efforts consentis, tels que reflétés dans le Rapport Doing Business 2013

  • Burundi : 5è Meilleur réformateur au monde et le seul pays africain parmi les 10 meilleurs ;
  • Depuis le début des réformes en Novembre 2010, le Burundi a avancé de 21 places, soit de 180 à 159 en 2013 ;
  • Le Guichet Unique de création de sociétés à l’API permet la création d’une entreprise en moins de 24 heures.
  • En plus, deux autres Guichets sont désormais opérationnels : Il s’agit des Guichets Uniques pour l’  « obtention du permis de construire » et pour le « transfert de propriété ».

 

  1. BURUNDI : PAYS POLITIQUEMENT STABLE A MULTIPLES OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT

Principaux secteurs prioritaires :TIC ; Energie et mines ; Agro-alimentaire ; Transports routiers, maritimes et aériens, Industrie manufacturière ; Education et Santé ; Tourisme ; Assainissement et protection de l’environnement ; Immobilier ; etc…

 

Notre Devise : «  Notre Mission c’est Votre Succès »

 

                      

 

 

 

 

 

Burundi Investment Promotion Agency (API), through the implementation of bold economic reforms, has shown to the world that Burundi is a privileged destination for investments and, at the same time, we are embarking on boosting the economy. The 2013 World Bank Doing Business Report confirmed Burundi as the Africa’s most improving nation in easing the creation of business, while this impacted positive results.

The talented and dedicated API staff ensured daily support and assistance to investors by providing accurate information and updates on business creation, incentives by the Investment Code, practical clues to set up a business plan, and, of course, availing relevant statistical data.

API not only organized field visits for a well scrutinized assessment of projects, but also had working sessions with the Burundi Revenue Authority (OBR) in a bid to jointly identify eligibility requirements for the investment code incentives. Most importantly, API ensured the optimal functioning of the One-Stop Shop in its premises for customer care and best practices on service delivery, bearing in mind this was the flagship reform for 2012. More strategies are to be devised for this year ahead, by involving of all partners and stakeholders for economic transformation through the implementation of the PPRSP II. For 2012, 3 sectors i.e. industry, ICTs and agribusiness spearheaded investments in Burundi.

The PRSP II final document that outlines the country’s development priorities through 2016 targets on a priority basis energy, agriculture, health, infrastructure, regional integration, trade, tourism, along with the promotion of the private sector. API is prepared to set up robust mechanisms in order to create an economic environment that endeavors such opportunities for 2013 and beyond, thus targeting the Government interests. Those mechanisms, once implemented, will not only boost Foreign Direct Investments, but also launch more exportation opportunities.

Some 2012 API figures:

  • Number of projects / certificates delivered: 48
  • Total planned investment       : 436,579,282,083 BIF
  • Foreign Direct Investments: 375,656,541,666 BIF
  • Local Investments               :   60,922,740,417 BIF
  • API contribution to public treasury
  1. e administrative costs for delivered certificates: 467,332,080 BIF
  • New businesses created in 2012

at One-Stop Shop (until Dec 2012): 1,291

  • Minimum of new permanent jobs planned: 1,366    

A l’instar d’autres travailleurs tant du secteur public que du privé, le personnel de l’Agence de Promotion des Investissements (API) a répondu présent massivement au défilé du 1er Mai 2014. Fiers des réalisations au profit des investisseurs, ces travailleurs ont manifesté leur joie à travers un thème bien pensé  que l’on pouvait lire sur la banderole: ‘’Le climat des affaires en constante amélioration : une des grandes raisons d’investir au Burundi’’.

Après le défilé, le personnel de l’API s’est rassemblé dans les enceintes de cette Agence pour un rafraîchissement. Le Directeur, Monsieur Antoine KABURA, a profité de l’occasion pour féliciter le personnel des réalisations déjà accomplies et lui souhaiter pleins succès dans la poursuite des activités au programme pour le reste de l’année. Pour Monsieur KABURA, la fête du 1er mai devrait également être une occasion de porter un regard rétroactif pour se féliciter du travail accompli mais également de redoubler d’efforts, toujours animés par un esprit de perpétuelle amélioration des prestations afin de satisfaire les attentes du Gouvernement dans son objectif de servir les investisseurs.

‘’Vous serez jugés aux résultats’’, renchérit Libérat Mfumukeko, ancien et premier Directeur de l’API. Alors qu’il est à la tête de la REGIDESO, il était venu se joindre au personnel de l’API, affirmant que partout où il est, il ne pense qu’aux succès de cette Agence qu’il a vu naître et grandir ; histoire de s’en réjouir. L’actuel Directeur Général de la REGIDESO félicite également l’API puisque les partenaires qui arrivent à son entreprise affirment qu’ils sont passés par l’API et qu’ils ont reçu un accompagnement suffisant dans leur processus d’investir : une autre raison de satisfaction.

La fête du 1er Mai s’est terminée dans une bonne ambiance et l’API était prête à redémarrer avec plus d’ardeur la nouvelle année de travail.