l’API plaide pour une Indépendance économique

1er juillet 2015, l’API plaide pour une Indépendance économique

Le personnel de l’Agence burundaise de Promotion des Investissements (API) s’est joint au reste de la population burundaise pour célébrer le 1er juillet, la fête de l’Indépendance du Burundi. A Bujumbura, les cérémonies se sont déroulées au stade Prince Louis RWAGASORE, en présence du Président de la République S.E. Pierre NKURUNZIZA.

 Après un défilé très remarqué au cours duquel même les animateurs des cérémonies louaient les activités de l’Agence, le personnel s’est dirigé vers le siège de l’API pour un rafraîchissement. Dans son discours de circonstance, le Chef du Service Administratif et Financier, qui était directeur ad intérim, le Directeur de l'API M. Antoine Kabura étant en mission officielle à l'étranger, a rappelé que l’API est une fierté pour le pays. M. Noel NSHIMIRIMANA a demandé au personnel de l’PI à se distinguer toujours par des comportements dignes ainsi que des succès professionnels.

A ce propos, le représentant du personnel qui a pris la parole a indiqué qu’il n’y a plus d’écho négatif de part des partenaires et de tous ceux qui viennent à l’API. Satisfaction mais qui n’exclut pas l’amélioration des prestations en vue de garantir cette vision du développement à long terme prônée avec la création de cette Agence.

‘’Nous devons tout faire pour garantir une indépendance économique à notre pays’’, a insisté M. NSHIMIRIMANA, fondant son optimisme sur les missions et la détermination du personnel de l’API.

Actualité

               Le Burundi, à l’école du Brésil en matière agricole

«Au Burundi, il est possible de produire pour exporter à l’instar du Brésil. Il suffit de changer de méthodes agricoles» : c’est l’affirmation du Directeur de l’Agence burundaise de Promotion des Investissement (API) après avoir participé à la 3ème exposition du Brésil en Afrique de l’Est du 3 au 5 juin 2015, qui a eu lieu au Kenya.M. Antoine KABURA était à la tête d’une délégation de l’API qui a eu des entretiens avec des investisseurs et experts brésiliens dans le domaine agricole et la machinerie.

Pour cette délégation burundaise, il est possible que le Brésil serve de modèle pour le Burundi en matière de révolution agricole. En effet, les membres de la délégation burundaise ont été informés que les Brésiliens pratiquaient une agriculture de subsistance, il y a quelques années. Mais grâce à la mécanisation de cette activité, en utilisant les méthodes modernes, ce pays  ne parvient plus à consommer toute sa production et  est obligé d’en exporter.  Le Directeur de l’API en même temps chef de la délégation a promis de mettre à profit l’expérience acquise notamment en incitant le secteur privé burundais à investir dans l’agriculture, et plus spécialement l’agriculture moderne. Il a également promis qu’il informera les petites et moyennes entreprises sur les sources d’approvisionnement des équipements agricoles modernes. De même, il compte faciliter le renforcement de capacités des potentiels agriculteurs modernes.

« Les échanges que nous avons eus avec les entreprises brésiliennes,  ont confirmé notre conviction que l’agriculture peut être le moteur du développement économique, selon la région donnée. Nous avons été informés par les entreprises et les experts brésiliens de comment le Brésil a révolutionné ce secteur », conclut M.KABURA.

contact



Contact
Bujumbura, Burundi, Boulevard du 28 novembre, Mutanga Nord,Imeuble Asharif.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+257 22 27 59 96/97

 [/col] [/row]

 Heures d'ouverture: Du Lundi au Vendredi de 7h30 à 15h30