L’API : Un bilan semestriel satisfaisant.

L’API : un  bilan semestriel satisfaisant.

En date du 17 Juillet 2018, Monsieur Léonard SENTORE, le  Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements (API) a animé un café de presse dans les enceintes de cette Agence. Il était question de présenter les réalisations effectuées par les divers services de l’Agence  au cours du Premier Semestre de l’année 2018 : de la promotion des investissements, Monsieur le Directeur a ensuite parlé des chiffres relatifs à la création d’entreprises et ceux de l’appui et l’assistance aux investisseurs, avant de préciser les actions qui ont été effectuées pour booster les exportations ainsi que des réformes qui ont été étudiées dans le cadre d’amélioration du climat des affaires. Il a aussi rappelé que toutes ces activités avaient été régulièrement porté à la connaissance du public grâce aux différents réseaux sociaux qu’utilisent l’API.

CEOCDPMonsieur Léonard SENTORE, le  Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements animant le café de presse

Dans le cadre de promotion des Investissements, M. Léonard SENTORE, Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements a indiqué que :

  • L’Agence a aidé à identifier, à s’entretenir et à choisir quelques Petites et Moyennes Entreprises (PMEs) du secteur Agro-Business pour un probable financement de leurs activités par USAID à travers l’entité de financement GroFIN. Les PMEs choisies sont Coopérative SOCOPA, Christa Farm, Mustard Seed Projects Burundi Inc., Shamba Kahawa et Coopérative Umuhuza ;
  • En collaboration avec le Gouvernement de la République du Burundi, la CFCIB et Trademark East Africa, l’API a co-organisé la première édition du Salon Industriel. Ce salon a vu la participation des industriels locaux et de la Communauté de l’Afrique ;
  • L’API a également commencé une campagne  de sensibilisation des universitaires sur l’entrepreneuriat au Burundi. L’Université qui a été visitée est Bujumbura International University.

En rapport avec le Service Guichet Unique de Création d’Entreprises, le Directeur de l’Agence  a informé  que l’Agence a constaté un accroissement d’Entreprises enregistrées au cours du premier semestre de l’année 2018 en comparaison avec l’année 2017 : 31%. Cette augmentation est due en partie grâce à la réduction du coût de création des sociétés et a pour impact de réduire le secteur informel. Les promoteurs de ces entreprises ont déclaré qu’ils créeront  12400 emplois.

GU1

En ce qui concerne  l’appui et l’assistance aux Investisseurs, le Directeur de l’API a déclaré que le montant du chiffre d’investissement prévisionnel est près de 59 milliards BIF avec 64% des investissements locaux et 36% d’investissements étrangers. Ces investissements sont effectués  dans les secteurs industriels, de santé, minier ainsi que dans le transport maritime et routier. Il a aussi précisé que l’API a visité quelques entreprises à Bujumbura, qui ont reçu les avantages du Code des Investissements. Ces entreprises sont Musumba steel, OPULENT et Capricorn Investment Holding. Lors de ces visites, des recommandations ont été formulées à l’endroit de ces entrepreneurs.

Pour ce qui est de suivi-évaluation, Mr Léonard SENTORE, Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements a expliqué en long et en large le processus d’octroi du certificat temporaire de conformité et dans quel cadre, il est fourni aux investisseurs. En effet, depuis la mise en application de l’Ordonnance Ministérielle n°540/184 du 20/02/2018, portant révision de l’Ordonnance Ministérielle n°540/004 du 02/01/2018, qui en son article 5, exige une caution bancaire obligatoire à hauteur de 30% du montant total de l'exonération pour toute personne physique ou morale qui sollicite une exonération dans le cadre du Code des Investissements, l’API fournit aux investisseurs qui le demandent et qui remplissent les conditions des certificats temporaires de conformité.

Parmi les projets en phase d’exploitation ayant demandé le certificat de conformité, 16 projets ont déjà investi plus de 41 milliards BIF (41.816.419.889) par rapport au montant prévisionnel de près de 60 milliards BIF (59.293.419.178) soit un taux de réalisation de 70.25%. Concernant, la création d’emplois, sur 466 emplois prévus, 857 emplois ont été créés soit un taux de réalisation de 184%. Parmi ces emplois réellement créés, 705 sont déclarés à l’INSS (soit 82%) et 280 payent l’IPR (soit 32, 78%).

Quant au Service Promotion des Exportations, plusieurs activités ont été organisées dans le but de faciliter les exportations, diversifier les produits exportables et sensibiliser les exportateurs à l’usage et au respect des règlementations et lois régissant le commerce en général et l’exportation en particulier. Ces activités sont entre autre :

  • Organisation d’un atelier de formation et d’information sur les procédures liées à l’exportation à l’endroit des commerçants transfrontaliers ;
  • Tenue d’un atelier de sensibilisation à l’accès au marché, sur les Règles d’Origine, les mesures Sanitaires et Phytosanitaires et les Obstacles Techniques au Commerce ;
  • Elaboration des fiches de projets à présenter comme opportunités aux potentiels investisseurs ;
  • Descente au sein des entreprises de transformation agro-alimentaire pour apprécier l’état des lieux des productions orientées vers l’exportation, de l’usage et respect des normes ;
  • Animation des séances d’encadrement technique pour aider les producteurs à faire face aux contraintes qui hantent le secteur de l’exportation.

A travers le  Service Réformes et Développement du Capital Humain, l’API a organisé une formation en techniques de rédaction d’un plan d’affaire bancable à l’endroit de 20 jeunes entrepreneurs. Un meilleur projet a été choisi par un jury, et son promoteur sera coaché pour sa mise en œuvre. En outre, des réformes pour l’amélioration du climat des affaires ont été proposées dans le cadre des Groupes Techniques de Travail de Doing Business et certaines d’entre elles, ont abouti. Il s’agit de :

  • la réduction des frais d’immatriculation, passant de 140.000 Fbu à 40.000 Fbu;
  • la promulgation de la Loi sur l’Insolvabilité du Commerçant.

Enfin sur Cellule Communication, le Directeur a signalé que l’API travaille en partenariat avec la CCIB FM+ pour informer au public des réalisations de l’Agence à travers l’émission « Couloir des investisseurs » ou « Umuhora w’abanyamitahe» qui passe chaque mardi 9h.

Après la présentation des activités effectuées, une séance de questions-réponses a suivi.  Cette séance a permis d’éclaircir certains points. En clôturant le café de presse, Monsieur SENTORE,  le Directeur de l’Agence Promotion des Investissements a remercié vivement la participation et la présence des journalistes des différents médias et leur a invité à prendre part dans la sensibilisation pour faire connaître à l’opinion publique aussi bien burundaise que régionale et internationale les réalisations de l’Agence de Promotion des Investissements.