L’API forme les exportateurs sur les normes et standards internationaux

L’API forme les exportateurs sur les normes et standards internationaux

Ce Mardi 5 septembre 2017, l’Agence Burundaise de Promotion des Investissements (API) a organisé un atelier de formation sur les normes et standards internationaux exigés par le marché international en faveur des exportateurs. Il s’agissait d’un renforcement des connaissances pour certains entrepreneurs étant donné que l’industrie au Burundi est encore à la phase embryonnaire dans bon nombre de secteurs.

Le Directeur de l’API, Monsieur Didace NGENDAKUMANA, lors de l’ouverture solennelle des activités dudit atelier a félicité et remercié les entrepreneurs présents pour leur engagement indéniable de vouloir contribuer à la réalisation de l’objectif du Gouvernement du Burundi de développer notre pays à travers l’investissement et le commerce. « Cette volonté se traduit dans vos initiatives de fonder des sociétés orientées vers l’exportation », a- t-il insisté.

DirecteurM. Didace NGENDAKUMANA, Directeur de l’API et M. Jean Claude CIBOGOYE, Chef de Service Promotion des Exportations à l’API lors de l'ouverture de la formation

En effet, nul n’ignore l’importance et le rôle joué par les Micro, Petites et Moyennes Entreprises et les industries dans la transformation des économies du monde. Cet atelier de formation sur les normes et standards internationaux en faveur des exportateurs est fondé sur le souci de développer et de favoriser le commerce en général et l’exportation en particulier. Le Directeur de l’API a encouragé les exportateurs d’aller de l’avant et a promis que l’API va continuer de soutenir et appuyer les entreprises conformément au mandat lui confié par le Gouvernement.

Nonobstant, Monsieur NGENDAKUMANA a précisé que l’API reconnait les défis et les contraintes auxquels les entreprises font face et a affirmé que l’Agence de Promotion des Investissements ne ménagera aucun effort pour les aider à trouver des solutions. Il a notamment reconnu les défis liés aux moyens financiers pour l’acquisition des équipements et de la technologie et d’autres défis qui constituent une barrière pour le changement structurel satisfaisant, les contraintes liées aux compétences et le savoir-faire, les infrastructures et des fois la longueur des procédures.

ParticipantsLes participants à la formation

Pour faire face à ces défis, l’Agence avec ses partenaires dans le domaine de la promotion des exportations, continue à mettre en œuvre son plan d’activités et souhaite une franche collaboration des entrepreneurs afin de résoudre progressivement ces défis. Il a donc encouragé les entrepreneurs burundais d’aller de l’avant dans leurs efforts de promotion des projets à vocation d’exportation afin de contribuer à la relance et la redynamisation de la vie économique du Pays. Il a en outre révélé que le Gouvernement du Burundi pour sa part reste ouvert au dialogue pour une meilleure collaboration avec le secteur privé qui est une voie prometteuse pour la recherche des solutions durables aux problèmes du moment.

 « Les normes et standards constituent un aspect très important en matière d’exportation. Nous avons été souvent témoins des flux de marchandises refoulés des marchés étrangers pour la cause de non-conformité aux normes et standards exigés », le Directeur de l’API a-t-il dit, ajoutant que cette réglementation est d’autant plus complexe, surtout qu’elle varie d’un pays à l’autre et est plus contraignante dans les pays développés alors que ces derniers regorgent un pouvoir d’achat substantiel. Monsieur NGENDAKUMANA a noté que la conquête des marchés est quasi impossible si les produits des entreprises ne répondent pas encore aux exigences en matière de normes et standards. Il a invité les entrepreneurs Burundais à développer dans leurs entreprises respectives la culture des normes, qualité et standards pour renforcer la compétitivité de leurs produits à exporter.

Il sied de signaler que les bénéficiaires de cette formation étaient les entreprises qui exportent déjà, dont les produits ne sont pas encore certifiés, les entreprises ayant un potentiel d’exportation et quelques entreprises ayant déjà certifié leurs produits. Cet atelier a été animé en collaboration avec BBN qui a dans ses attributions, l’élaboration des normes, la certification des produits et le contrôle de la qualité.

Les participants ont suivi et échangé sur les thématiques suivantes :

  • Applications des normes internationales présentée par CIMPAYE Felix,
  • Nouvelles normes ISO/CEI pour une confiance accrue dans les activités d’audit et de certification présentée par NDUWAMAHORO Placide,
  • Normes sanitaire et phytosanitaires présentée par Madame NKORERIMANA Georgette et
  • Normes d’emballage et d’étiquetage, leur importance dans les échanges commerciaux par MISIGARO Siméon.